INFO MAIRIE_Juin2024

Tontes et feuilles : les alliées de votre jardin
Dans la nature, tout est question d’équilibre : rien ne se perd, tout se transforme. C’est précisément le cas pour les feuilles mortes et l’herbe tondue. On les appelle à tort les « déchets verts ». Elles sont en fait de véritables « ressources vertes » essentielles à nos jardins et potagers ! Savez-vous comment les utiliser ?
Les végétaux représentent le plus gros flux apporté dans les déchèteries du territoire. Une bonne partie concerne des feuilles et tontes qui peuvent facilement être valorisées au jardin. Ces « ressources vertes » sont un maillon essentiel du cycle naturel et favorisent la biodiversité. Voici quelques astuces pour réutiliser tontes et feuilles en évitant les trajets contraignants et coûteux vers la déchèterie.
QUE FAIRE DE SES TONTES DE PELOUSE ?
Est-ce que vous rempliriez votre remorque d’eau pour la vider en déchèterie ? Non ? Pourtant, c’est ce qu’il se passe lorsque l’on apporte des tontes qui sont composées à 80 % d’eau ! Au lieu de les apporter à la déchèterie et de leur réserver un long parcours de traitement, gardons directement ces ressources au jardin !
> Ne rien faire = bien faire !?
Ne pas ramasser l’herbe coupée est certainement la mesure la plus efficace. On appelle ça le mulching. Il permet de réutiliser directement la tonte coupée et de nourrir son sol sans travail supplémentaire : pas de ramassage, pas de transport vers la déchèterie… 
> Réduire sa surface à tondre pour diminuer le temps à y consacrer.
Tondre certaines parties utilisées du jardin et laisser en jachères fleuries celles qui le sont moins favorise la biodiversité et réduit le besoin de tondre. Il est aussi possible de tondre par alternance différentes parcelles de jardin pour les mêmes bénéfices.
> Tondre moins souvent et plus haut
Cela aide la pelouse à mieux résister à la sécheresse et espace les sessions de tonte. Une hauteur de coupe à 10 cm est un bon compromis.
> Utiliser l’herbe coupée en paillage
Pour les adeptes du ramassage des tontes, il suffit d’en déposer une fine couche (5 cm) dans les jardinières et potagers, aux pieds des arbres et massifs. À renouveler régulièrement lorsque le paillage est consommé par le sol. Cela permet de maintenir l’humidité, protéger du froid ou de la chaleur, et de nourrir le sol. De plus, cette technique empêche aussi les herbes indésirables de s’épanouir. Pratique, non ?
QUE FAIRE DE SES FEUILLES MORTES
> Ne rien faire = bien faire !?
Naturellement, les feuilles tombées sur un sol enherbé se dégraderont pendant l’hiver. La première tonte de printemps achèvera le processus.
> Stocker les feuilles
Les feuilles mortes sont utiles toute l’année, notamment pour équilibrer son composteur (moitié de déchets humides de cuisine et moitié de déchets secs du jardin). Les stocker grâce à un silo « fait-maison » permet de les utiliser toute l’année. Une chute de grillage et trois piquets feront l’affaire pour réaliser ce piège à feuille.  
> Fabriquer un terreau simple et gratuit
Pour les feuilles que l’on doit ramasser (toitures, allées, terrasses…), il existe une solution simple : le tas au fond du jardin. En mélangeant avec les tontes fraiches ou autres petits végétaux verts, on obtient un super terreau en toute simplicité !
> Utiliser les feuilles en paillage
Comme les tontes, les feuilles mortes peuvent également être utilisées en paillis. Disposées en couches épaisses au pied des plantations, elles empêcheront les indésirables de pousser, protègeront de la chaleur ou du froid et apporteront de la matière organique en se décomposant. 
Nous espérons que ces astuces vous donneront des idées pour valoriser tontes et feuilles au jardin et profiter de ces ressources précieuses plutôt que de les apporter en déchèterie. En effet, le Syded a pris la décision de ne plus les accepter à partir de 2025. D’ici là, chacun aura l’occasion de tester ces différentes astuces pour un jardinage 0 déchet.

Pour nous trouver…